BLOG BARBARA

Zoom sur une médiation

Auteur : BLOG BARBARA Date : 06 février 2020

LE GOÛT DU CHANGEMENT

gout du changement
gout du changement


Les patientes de la médiation "le goût du changement" ont accepté de nous confier leurs expériences à travers une interview, merci à elles.

Voici leurs témoignages :


1- Quels sont pour vous les objectifs de cette médiation ? 

"On va tester le changement sans objectif de réussite, faire des expérimentations  autour des croyances alimentaires.
C'est un temps où l'on peut partager ses peurs et se rendre compte que l'on a certaines habitudes que les autres vivent différemment."

2 - Quel public est concerné par cette médiation ?

Les patient(e)s atteintes d'addictions comportementales avec une envie de changement dans leur quotidien. Même si cela concerne principalement les TCA car c'est encadré par une diététicienne, les patients souffrant d'addictions aux jeux vidéos sont aussi concernés car ils peuvent modifier des habitudes de leur quotidien avec des changements de façon générale.

3 - Par qui est encadrée cette médiation ?

Cette médiation est encadrée par Virginie, l'infirmière, et la diététicienne Emilie Galliot.
Nous avons d'un côté ,la vision d'une encadrante avec un regard neutre sur l'alimentation et de l'autre le point de vue d'une diététicienne qualifiée.
Nous avons aussi un encadrement entre nous par les conseils qu'on se partage.
"On n'attend pas tout des soignants pour faire vivre l'atelier, c'est un travail de groupe ! "

4 - Où et quand ont lieu l'atelier ?

Les séances se passent majoritairement à l'Espace Barbara le Jeudi matin, de 10h à 13h30, mais parfois des sorties sont expérimentées à l'extérieur.
Cela peut venir d'une envie de groupe ou de l'équipe soignante.
Des patientes ont pu aller au marché de Talensac, au fast-food, au self ou à la cuisine thérapeutique de St Jacques. Le but peut être de faire les courses, de cuisiner ou encore de déconstruire les croyances autour du fast-food. Les sorties s'adaptent au groupe et à leur évolution.

5 - Pouvez-vous nous donner un exemple des sujets abordés lors d'une matinée sur cette médiation ?

On a travaillé sur le petit déjeuner avec des objectifs  différents pour chacun . Chaque personne décrit le petit déjeuner qu'elle prend avant de venir à Barbara pour le comparer avec un jour type et ainsi constater la différence. 
Les objectifs sont personnalisés. Cela peut être la façon de manger, la quantité, ou la variété.
Un retour de médiation est fait après l'expérience programmée pour se soutenir toutes ensemble.
On décide ensuite d'un ajustement ou d'un nouvel objectif pour la prochaine séance.
          
6 - Comment faites-vous vivre la médiation entre les séances ?

Nous tenons un petit carnet de bord chacune afin d'écrire les événements marquants de la semaine, le retour de nos expériences et nos évolutions.
C'est un suivi des changements qu'on opère tous les jours.

7 - Pouvez-vous nous donner un ou plusieurs exemples de changement dans votre quotidien grâce à cette médiation ?

"J'ai pu faire un petit déjeuner sans couper ma tartine en 10000 morceaux." 
"J'ai préparé la vaisselle pour mon petit déjeuner la veille pour m'inciter à le prendre."
"J'ai travaillé sur le fait de ne pas aller aux toilettes plusieurs fois avant le repas."

8 - En quoi le groupe est-il une aide pour vous ?

On pense au groupe quand on est face à nos difficultés, ça nous donne une force et une motivation pour surmonter ce changement. On se soutient et on sait qu'on va partager le retour de l'expérience au groupe. On est toutes dans le même bateau, c'est intéressant de discuter autour des difficultés de chacune, sur le vécu, sans jugement.
Ce qui se dit dans le groupe reste dans le groupe.
On se sent plus légitime vis-à-vis de nos peurs alimentaires parfois mal comprises par notre entourage. 

9 - Conseilleriez-vous cette médiation, et pourquoi ?

Oui clairement, c'est le premier sujet dans lequel nous sommes intéressé(e)s d'évoluer "LE CHANGEMENT".
C'est concret et on peut en parler, on est toujours accompagné dans ce domaine là, 

10- A quel moment de la maladie conseilleriez-vous cette médiation ?

Le processus de changement doit déjà être enclenché par soi-même avec une motivation de changement sinon ce n'est pas envisageable d'intégrer ce groupe.
Il n'y a pas de stade précis mais il faut le vouloir et être prêt à accepter le bouleversement de ses habitudes et de ses symptômes.
Ce n'est pas de changer du "tout au tout" mais c'est modifier des comportements qui prennent trop de place pour nous, et cela se fait petit à petit.

 

2 commentaires

  • 1

    De Julie C.
    14/02/2020, 22:05

    Très beau résultat, bravo pour cette retranscription !
  • 2

    De Orlane
    18/03/2020, 20:18

    Une description belle, sincère et douce pour présenter un atelier ou le changement est roi. Essayer, c'est le plus important

Pour faire un lien, saisissez l'adresse complète du site web (http://www.siteweb.fr) ou du mail.

saisir le code présent dans l'image